La prévention des difficultés économiques des entreprises

 

Notre fonctionnement :

Nous proposons une offre globale (conseil, assistance et représentation) et pluridisciplaire de prévention et de restructuration des entreprises et associations en difficulté.

Notre offre comprend le conseil, l’assistance, l’externalisation, la réorganisation de l’entreprise et de son organisation, le réaménagement de son endettement, la refonte de son financement, la négociation des ses partenaires et fournisseurs.

Notre action porte sur plusieurs points, mais notamment une restructuration organisationnelle et financière (renégociation et réduction de la dette) afin de pouvoir présenter un plan de restructuration ou de continuation.

N’oublie pas, que dans le cas des entreprises qui ne sont pas en procédure collective, les marges de manoeuvre sont plus simples et nous pouvons utiliser plusieurs leviers et outils.

L’entreprise a souvent besoin d’un apport financier pour se restructurer et se relancer, sans passer par une procédure collective, elle peut faire appel à des investisseurs, d’un concours bancaire ou d’un cautionnement afin de couvrir ses besoins.

La réduction des coûts doit être une priorité, tout en maintenant le niveau d’activité et la relation clientèle.

L’externalisation permet au dirigeant de se concentrer sur le commercial et de déléguer les tâches inutiles et coûteuses. Les services proposés peuvent être ponctuels ou continus. Le dirigeant peut solliciter l’aide de Kalune, et externaliser les services et prestataires qui le peuvent pour réduire ses charges fixes.

Le pôle prévention et procédure collective regroupe l’équipe en charge de l’aide, du conseil et du soutien aux entreprises en difficulté.

  • Prévention
  • Accompagnement et assistance du chef d’entreprise, sans représentation, dans le contentieux commercial.
  • Audit
  • Diagnostic et conseil en réorganisation de l’entreprise,
  • Médiation, négociation avec les créanciers.
  • Nous accompagnons les entreprises en difficulté dans leurs besoins quotidiens.

 

 

 

Que faire ?

Lorsque l’entreprise est en difficulté, plusieurs solutions se proposent :

  • Faire appel à nos services.
  • Nous mettrons en place les outils nécessaires pour éviter les phases suivantes :
  • Déposer une demande de mandat ad hoc.
  • Si l’entreprise est en difficulté et à moins de 45 jours de cessation de paiement, elle peut déposer une demande d’ouverture d’une procédure de sauvegarde.
  • Si l’entreprise à plus de 45 jours de cessation de paiement, elle doit déposer une demande d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.
  • Selon la taille de l’entreprise, un administrateur judiciaire sera désignée dans les deux cas, avec ou non une mission d’assistance du dirigeant.
  • Si un plan de continuation ou de cession ne sont pas possible, la société est placée en liquidation judiciaire.

Anticipation :

Il est important d’anticiper tous futurs problèmes, afin d’apporter très tôt une solution et de réduire les conséquences.

Il est important d’être accompagné, dès la première difficulté afin de pouvoir proposer le (es) service (s)répondant au (x) problème (s), dans un temps très court ; afin d’éviter une aggravation de la situation.

Et ce en amont des procédures collectives, l’objectif étant d’éviter une situation difficile ou une aggravation, voir l’obligation légale de recouvrir à une mise sous protection du tribunal par l’intermédiaire d’une procédure de sauvegarde où de redressement judiciaire. Procédures coûteuses pour l’entreprise et pouvant aggraver la situation économique ; mais obligatoire.

 

 

 

 

 

 

 

[1] Quand un pessimiste ne voit que des problèmes, un optimiste lui, ne voit que des opportunités !

error: Content is protected !!